Changer le monde, une startup à la fois

J’ai lu avec grand intérêt le récent blog de Nicolas Duvernois @nduvernois, un grand entrepreneur québécois sur mon échelle des « vrais de vrais ». Il y parle d’innovation, la vraie innovation, celle qui drive, celle qui fait croître les entreprises, celle qui change la manière de vivre au quotidien de millions de personnes.

En tant qu’entrepreneur, j’adhère entièrement à son affirmation « innove… ou crève ! » et j’ajouterais que l’innovation doit également changer la manière dont les gestionnaires gèrent au quotidien. En affaires, le statut quo n’a pas de place. Tu avances ou tu crèves. Tu investis ou tu crèves. Dominic Gagnon @domcng est un autre entrepreneur que je respecte beaucoup. Il m’a d’ailleurs aidé —à l’époque à travers son entreprise Piranha— lorsque j’ai fondé mon entreprise de commerce en ligne qui venait bouleverser le commerce des produits de niche en Asie. Quand Dominic Gagnon et Nicolas Duvernois soulignent que « l’innovation doit avant tout être développée pour faciliter le quotidien de l’humain qui l’utilisera », c’est de la musique à mes oreilles.

L’innovation de rupture —plus connue en anglais disruptive innovation— est au coeur de ma startup, l’Institut de la crédibilité; une entreprise qui bouscule les habitudes de l’industrie des relations publiques en proposant une méthodologie hybride de gestion et en R & D avec un centre de recherche international, le Credibility Lab™. Car l’innovation devrait aussi faciliter la prise de décision de gestionnaires de relations publiques. Vous vous demandez sûrement comment changer le quotidien des gestionnaires en communication à travers l’innovation de rupture. C’est en partie en changeant la manière dont les gestionnaires gèrent les actifs intangibles —que sont l’image de marque, la confiance, la crédibilité et la réputation— et à travers la manière qu’ils/elles élaborent une stratégie de communication. Nous faisons de la stratégie en communication de la même manière depuis 25 ans, il est grand temps que des entrepreneurs bousculent les habitudes.

Je vous confirme que c’est possible d’innover en relations publiques et c’est ce que mon entreprise fait. Et pas seulement dans l’élaboration de stratégies, mais aussi en redéfinissant des concepts revisités par la recherche académique, en facilitant la prise de décisions basée sur des faits, en consolidant l’évaluation et la mesure des communications, et même en modernisant les relations avec les clients. Quand Nicolas Duvernois écrit « UBER n’a pas réinventé le taxi. Elle a tout simplement facilité l’utilisation du taxi pour le client […] », il décrit comment la majorité des startups changent le monde. Parfois, il faut aller plus loin et les entrepreneurs doivent bousculer les habitudes bien ancrées depuis longtemps : l’innovation de rupture.

Entrepreneurialement vôtre,
sp.
@stepru

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: