Le cadeau que j’ai reçu de Notre-Dame de Paris

J’ai été envahi d’un intense sentiment de béatitude englobant mon corps et mon âme le 25 octobre 2016 lorsque j’ai eu le privilège d’entendre un opéra assis dans le transept de Notre-Dame de Paris, son coeur. Des voix somptueuses et une musique de velours jaillissant d’un orgue hors standard rarement égalé. Des sons traversant un espace colossal et rebondissant sur des vitraux majestueusement colorés aux quatre coins cardinaux et sur trois rosaces de treize mètres datant du XIIIe siècle. Sans m’en douter, ce fut la dernière fois que j’eusse apprécié Notre-Dame dans toute sa splendeur et son intégralité presque millénaire, fruit du génie médiéval.

 

nd1Photo : 25 octobre 2016

 En juillet 1991, étant jeune médiéviste de 21 ans, ma mère m’a offert le plus beau cadeau de ma vie, un voyage guidé de trois semaines pour visiter la France médiévale en compagnie de ma mentor, une professeure française. C’était mon premier voyage en Europe. Atterrissant à Paris, mon premier réflexe fut d’aller visiter Notre-Dame. Je fis un tour rapide à l’extérieur en témoignant du gigantisme de l’édifice dans un état d’incompréhension. Une méconnaissance dont les cours, les livres, les photos n’avaient pas réussi à m’aider à démystifier. Le jeune passionné d’histoire médiévale que j’étais comprit alors qu’il fut temps d’explorer l’intérieur. Cette visite a changé ma vie.

 

nd5
Photo : 26 octobre 2016


Ma précieuse relation avec Notre-Dame de Paris

La magie de Notre-Dame s’est manifestée lorsque j’ai levé les yeux vers la voûte, cette partie d’une cathédrale qui protège l’intérieur de l’édifice contre les feux de charpente de bois de chêne quelques fois centenaire, son ossature, la “vraie cathédrale” de bois recouverte de pierres. En moins de dix secondes, j’ai dû m’asseoir, les pieds reposant sur des pierres ayant servi d’appui à des millions de personnes depuis plus de huit siècles. Une vive euphorie venait de s’emparer de moi. Mon corps couvert de frissons, je me suis mis à pleurer. Je sentis alors un arc-en-ciel d’émotions me conquérir, de l’amour à la haine, du bonheur à la tristesse, de la célébration à la peine, de la bravoure à la peur, de la gourmandise à la famine, de la vie à la mort. À ce moment bien précis, des millions d’âmes sont venues me visiter. J’ai ressenti l’histoire humaine de plein fouet. Je suis resté là pendant plus de deux heures à contempler la majestuosité de Notre-Dame de Paris. À chaque visite future, j’ai cru que Notre-Dame serait toujours là pour moi, dans toute sa beauté, sa splendeur, son immensité, son intégralité, sa force.

 

screenshot
Photo : décembre 2010


J’ai certainement visité Notre-Dame de Paris une quinzaine de fois, peut-être plus, étant une obligation pour moi, un passage obligé à chacun de mes voyages en Europe. J’avais pris pour acquis qu’elle serait toujours là à m’attendre pour m’offrir un voyage mémorable à travers l’histoire et une béatitude encore aujourd’hui incomprise.

 

2015-07-23 14.28.24Photo : 23 juillet 2015, mon 45e anniversaire, heure de ma naissance au son des cloches


Je retiens de cette précieuse relation que j’ai avec Notre-Dame de Paris que nous ne devons rien prendre pour acquis. Il est impératif d’apprécier le moment présent en renouant avec l’histoire de l’humanité, qui fait de nous les êtres que nous sommes.

 

2015-07-23 14.15.30
Photo : 23 juillet 2015, mon 45e anniversaire avec ma maman


Merci Notre-Dame de Paris. Merci aux travailleurs qui ont travaillé à t’ériger il y a 850 ans. Merci d’être demeurée si forte pendant près d’un millénaire. Merci d’avoir lutté contre les flammes qui ont brûlé “la forêt” et qui t’ont ouvert le ventre. Merci à ta voûte d’avoir protégé ton intérieur. Merci d’être encore là debout aujourd’hui.

   
2015-07-23 15.27.44-1Photo : 23 juillet 2015, mon 45e anniversaire
   

Au lendemain des tristes événements d’hier, il y a un fait à noter dans ma relation de près de trois décennies avec Notre-Dame de Paris. J’étais tout près d’elle le 16 avril 2006, jour de Pâques. Treize ans jours pour jours aujourd’hui.

 

notre-dame-ste-diPhoto : 16 avril 2006, Pâques avec ma maman

 

À NE PAS MANQUER UN VIDÉO-REPORTAGE DU JOURNAL LE MONDE sur les coulisses de la cathédrale Notre-Dame de Paris avec Philippe Villeneuve, architecte en chef des Monuments Historiques, réalisé il y a deux ans : www.facebook.com/lemonde.fr

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: